"balades gourmandes de Manon"

Soufflé au parmesan

 

recettes001

En ce début d'année 2013, je reprend donc ma plume pour vous faire partager des recettes pleines de bonheur.

Aujourd'hui, je vous propose un plat simple que réalisait ma grand-mère pour notre repas du soir en hiver ... Une pure merveille !!!

A essayer également avec des ramequins individuels pour une entrée d'un repas dominical.

 

 

 

 

Ingrédients pour 4 à 5 personnes :

  • 125 gr de parmesan râpé,
  • 100 gr de gruyère râpé,
  • 4 oeufs,
  • 75 gr de farine,
  • 75 gr de beurre plus 20 gr pour le moule,
  • 75 cl de lait,
  • 2 CàS de chapelure,
  • Sel,
  • Poivre de Tellichery en grain,
  • Muscade râpée.

 

Préparation :

- Faîtes fondre le beurre dans une casserole à fond épais. Jeter y la farine et mélanger aussitôt. Laisser cuire sans faire roussir 2 min.

- Verser le lait froid petit à petit en fouettant au fouet à main pour éviter la formation de grumeaux. Salez légèrement, poivrez et assaisonnez de muscade râpée.

- Faîtes cuire sur feu doux en mélangeant pendant 10 mn.

- Ajoutez le gruyère et 100 gr de parmesan en mélangeant énergiquement. Dès que les fromages sont bien incorporés, sortez la casserole du feu. Laisser tiédir la préparation quelques instants.

- Préchauffer le four thermostat 6 (180°).

- Séparez les blancs des jaunes d'oeufs. Incorporez les jaunes un à un dans la préparation du fromage.

- Battez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et incorporez les délicatement au mélange précédent, en soulevant la masse avec une spatule en bois (voir la vidéo).

- Beurrez un moule à soufflé et versez y la préparation. Lisser la surface à la spatule et saupoudrez de chapelure mélangée au reste de parmesan.

- Mettez le moule au four sur la grille du bas et laissez cuire 35 mn. Le soufflé doit monter et être bien doré. Servez le tout de suite, avant qu'il ne retombe, accompagné d'une salade de saison pour un repas du soir, par exemple.

 

Accord met vin : un Bourgogne Aligoté Valentin Vignot 2011 vous étonnera.

Posté par manondestree à 16:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


Une cave à vins chez moi ? Nos conseils pour débuter

 

 

moins 10 pour cent

Au moment ou la foire aux vins de l'automne 2012 bat son plein, il nous a semblé intéressant de vous donner des informations concernant la mise en place d'une cave à vin chez soi, ainsi que vous fournir des éléments d'appréciation dans les choix des vins de grands crus à attendre et des petits nectars à déguster "sur le fruit". Et puis en attendant, votre serviteur vous propose de visiter les rayons de son site internet et ses dernières offres dans le cadre de la foire aux vins ... et de faire profiter tous les lecteurs de ce blog d'un rabais supplémentaire de 10 % à partis de 50 euros d'achat en saisissant le code "PROMOVINS2012" sur le bon de commande. Et puis, pensez à en faire profiter votre famille et vos amis ...

 

Mettre en place sa cave à vin : nous vous proposons de franchir le pas en évitant les erreurs les plus courantes.

 

Cave-a-vin

Les bonnes raisons de stocker quelques bouteilles dans sa cave sont multiples. En France, nous avons l’habitude d’accompagner nos meilleurs repas avec ce breuvage et il est contre-productif d’essayer de dénicher, en vitesse, voire n’importe où, un Bourgogne qui pourrait pourtant hypothétiquement magnifier notre gibier.

En piochant au hasard, nous risquons la déception. Il sera peut-être trop ceci ou alors pas assez cela. Contrairement aux boissons industrielles formatées, le vin en France est un produit typé et, en exagérant à peine, on pourrait dire qu’il y a presque autant de Pommard que de producteurs de Pommard. Ceci s’applique à l’ensemble du vignoble français et explique les craintes du non-initié.

 

Débuter sa cave à vin : comment choisir ses vins ? Comment savoir ? 

 

choisir son vin

En fait, ces interrogations contiennent déjà leurs réponses. On choisit souvent presque par hasard et, car la nature est bien faite, on sait très vite ce que l’on aime… ou non.
Le bon réflexe est donc simple. Se faire conseiller souvent, tenter à l’occasion… ou copier le bon choix des amis… mais,
impérativement goûter et, en cas de totale satisfaction, en acquérir une série et les allonger à côté de ses petites sœurs qui auront été sélectionnées avec la même méthodologie. Bravo : à ce stade votre cave débute sur des bases sereines !
Au fil des années vous serez peut-être fidèle à l’un ou l’autre cru ou producteur, mais aussi, car votre goût évoluera, vous flânerez à la recherche de nouvelles typicités. Vous allez découvrir que vous possédez une mémoire olfactive qui ne demandait qu’à se révéler. Elle vous permettra très rapidement de vous diriger d’un pas sûr dans votre cachette pour réapparaître avec le flacon qui correspondra impeccablement à votre attente. Petit à petit votre collection s’agrandira et vous vous surprendrez parfois à oser des associations étonnantes. Vos inhibitions sont levées et vous êtes devenu un connaisseur. Rassurez-vous, certaines erreurs font intégralement partie du champ d’expérimentation mais aucune ne sera aussi inesthétique que celle que vous faisiez il n’y a pas si longtemps en tapant complètement "au hasard".

 

Quelques conseils avant de vous lancer dans la création de votre cave à vins

 

conseils

Une cave à vin est un peu comme une bibliothèque. Il n’en existe pas d’idéale mais nos livres sont le reflet de nos personnalités. Simenon peut côtoyer Desproges et Proust.
Inutile, au départ, de remplir votre cave avec uniquement des bouteilles prestigieuses et chères. Elles ont une heureuse tendance à s’améliorer avec l’âge mais à leur apogée, elles auront disparu car bues trop tôt. Dommage. Il vaut mieux panacher grands crus à attendre et petit nectar à déguster "sur le fruit".
Ne vous fiez pas trop au millésime ou aux médailles. Rien ne remplace la dégustation.
Relativisez la littérature qui flatte plus souvent l’imaginaire que les papilles. (Château Plastoque et son goût en ouverture de fruits rouges mâtinés de noisette trempée dans la réglisse en finale fraîche de menthe n’est parfois qu’un mirage marketing écrit par un clown et destiné à leurrer le néophyte. Ceci dit, pour rire, c’est à goûter.)
Commencez par des valeurs sûres et faciles (Moulis, Haut Medoc, Bergerac, Languedoc, Alsace, Côte du Rhône, Bourgueil, Chinon…). Initiez-vous également aux vins de pays qui réservent d’excellentes surprises à des prix très abordables. Pour varier les plaisirs, lorsque votre palais sera plus aguerri, provoquez des chocs émotionnels et tentez des extrêmes (grains nobles alsaciens, Portos vintage, vins jaunes du Jura, Bandol rouge, Margaux, Saint-Julien, Côte rôtie… le budget n’est plus le même mais aujourd’hui vous saisissez les différences).

 

Ma cave à vin :  combien de bouteilles pour débuter ?

 

combien pour commencer

Il n’y a pas de règles précises mais lorsqu’une dégustation vous enthousiasme un carton de six bouteilles ne doit pas vous effrayer. Tous les vins ne sont pas de garde et votre goût va évoluer, inutile d’exagérer dans l’autre sens.

Selon vos envies, votre budget et votre tempérament, vous irez dans l’une ou l’autre direction et si vous réussissez, en quelque temps, à stocker au moins un an de consommation moyenne dans vos étagères, vous aurez, à mon sens, rejoint le club très ouvert de ceux qui abordent sérieusement et efficacement leur passion…
Certains, dont votre serviteur, sont amateurs de la diversité, d’autres se spécialisent. En musique, certains n’apprécient que Mozart mais personne ne s’en plaint.

En résumé, et le reste n’est que littérature : une cave à vin est un espace de liberté dans lequel s’exprime votre personnalité… et qu’importe la direction… pourvu qu’il y en ait une…

 



Posté par manondestree à 15:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Livre d'or

livre-ici-blanc

 

Livre d'or

 

 

 

Ce livre d'or est destiné à recevoir vos commentaires sur Manon D'Estrée, son site web, son blog et sa page fan facebook. Il est modéré et aucune réponse personnelle ne peut être apportée par son intermédiaire.

Pour toute question appelant une réponse personnelle, veuillez suivre ce lien.

livre d'or fin

 

Posté par manondestree à 16:09 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Naissance du blog "balades gourmandes de Manon"

"Laissez vous guider, telle est l'idée maîtresse chez Manon"

Ce blog a pour objet de vous faire partager des recettes de cuisine aussi diverses les unes que les autres ... Laissez vous guider dans un domaine qui nous rassemble tous : la culture gastronomique, qu'elle soit française, créole, asiatique, africaine ... venez rêver avec nous dans ce blog.

Nous vous y proposerons également des pages décrivant "ce que vous devez savoir" à propos des généralités en cuisine.

Au travers de liens promotionnels, Nous vous proposerons des vins, des spiritueux, du champagne et de l'épicerie fine à un excellent rapport qualité-prix.

Sachez par ailleurs que nous offrons des conditions de livraison et de dégustation exceptionnelles sur la région havraise.

Nous vous proposerons également, à court terme, une gamme d'accessoires en rapport à l'oenologie et la cuisine.

Faites confiance à Manon D'Estrée et laissez vous guider ... »

Bienvenue à vous, lecteurs, et bonnes balades ...

Posté par manondestree à 22:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 avril 2013

Confit de canard aux deux pommes

 

confit de canard

Encore une délicieuse recette de canard à déguster avec un coteaux bourguignons rouge ...

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 8 personnes :

  • 4 ailes et 4 cuisses de canard gras
  • 2 CàC de sel rases par Kg de viande
  • 2 Kg de graisse d'oie ou de canard
  • 1 gros bouquet garni

Pour la garniture :

  • 2 Kg de pommes de terre
  • 6 pommes
  • sel poivre
  • persil

 

Préparation :

Réalisation du confit de canard :

  1. Saupoudrer de sel les morceaux de canard sur toutes leurs faces. Mettre au frais et laisser reposer 24 heures.
  2. Le lendemain, mettre les morceaux de canard dans une grande cocotte avec le bouquet garni. Recouvrir avec la graisse d'oie ou de canard et faire mijoter à découvert pendant 2 heures : la graisse de volaille doit frissonner doucement sans bouillir.
  3. En fin de cuisson, emplir un ou deux pots en grès de la graisse très chaude et plonger y les morceaux de canard qui doivent entièrement être recouverts. Laisser refroidir avant de fermer les pots, et les garder dans un local frais et sombre au moins un mois et jusqu'à six mois.

 

Réalisation de la recette :

  1. Préchauffer le four thermostat 6 (180°).
  2. Éplucher, rincer et couper les pommes de terre en rondelle. Prélever 4 cuil. à soupe de graisse d'oie ou de canard et faire chauffer dans deux grandes poêles. Répartir les pommes de terre dans ces deux récipients et les faire dorer à feu vif. Saler poivrer et baisser le feu et laisser cuire 20 à 25 minutes.
  3. Sortir les morceaux de canard des pots sans les dégraisser et disposer les dans un plat, le mettre au four et laisser dorer pendant 15 minutes.
  4. Peler les pommes fruits et les couper en quartier après les avoir épépinés. Les faire revenir et dorer dans une autre poêle avec 2 cuil. de graisse de volaille.
  5. Servir le canard confit très chaud entouré des pommes fruits et des pommes de terre sautées. Décorer avec le persil haché.

Accord met vin : à découvrir avec un Coteaux Bourguignons J.L. Quinson 2011.

 

L’Institut National de l’Origine et de la Qualité vient de reconnaître la nouvelle appellation « Coteaux Bourguignons » qui comprendra des vins de l’Auxerois jusqu’au Beaujolais. Les premières bouteilles de vins sont commercialisées depuis le printemps 2012 et remplaceront définitivement le Bourgogne Grand Ordinaire.

coteaux-bourguignons-j

Conseils du Sommelier
J.L. QUINSON. Pour cette nouvelle appellation, ce beau bourgogne se caractérise par son fruité incomparable et frais, ici de beaux fruits rouges acidulés et de fines notes d’épices. Une chair gourmande et soyeuse soulignée de petits tanins dociles et raffinés ; Harmonieux et équilibré, il se déguste frais et sera le partenaire idéal de charcuteries, canard, viandes blanches et fromages doux. À découvrir rapidement ! Rapport prix/ plaisir étonnant ! Dégusté en octobre 2012

 

 

 

 

Posté par manondestree à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »